La posture sur la tête et ses variantes

Les postures inversées pratiquées le matin, apportent de la joie de vivre et de la vitalité. Pratiquées le soirs, elles favorisent la détente.

IMG_3053

On parle de postures inversées lorsque la tête et en-dessous du coeur. Nombre d’entre-elles sont accessibles à tous, que l’on soit débutant ou pratiquant assidu en yoga. Les postures telles que le chien tête en bas ( Adho Mukha Shvanasana), la pince debout (Uttanasana), offrent déjà les bienfaits d’une inversion contre la gravité.

Inverser la gravité limite les effets du temps grâce au retour veineux et lymphatique vers le haut du corps, permettant une oxygénation soutenue, en direction du coeur et du cerveau.

Avec la tête en bas, une conscience différente de l’ensemble de son corps permet d’être ressentie. La maîtrise de ces postures inversées affine le sens de l’équilibre et renforce la confiance en soi.

La posture sur les mains, sur la tête ou la chandelle sont les premières postures auxquelles on pense lorsque l’on parle d’inversion en yoga. Ces trois postures sont remarquables mais exigeantes.

Elles sont accessibles aux pratiquants du yoga pour autant qu’ils ne souffrent pas d’hypertension artérielle, oculaire, d’hyperthyroïdie, de problèmes cervicaux, respiratoires ou cardiaques.

Quelques précautions à respecter lors de la prise de la posture sur la tête :

  • répartissez le poids de votre corps sur les avant-bras et les poignets et ne bloquez pas votre menton.
  • soyez attentif à l’alignement dans la posture et quittez-la aussitôt si celui-ci ne vous semble pas approprié, plutôt que de faire des ajustements la tête en bas.

 

Quelques postures inversées :

Pasarita Padottasana, la pince debout jambes ouvertes

Adho Mukha Svanasana, le chien tête en bas

Makara Adho Mukha Svanasana, le dauphin

Sarvangasana, la chandelle

Salamba Sirsasana, la posture sur la tête

Adho Mukha Vrksasana, la posture de l’équilibre sur les mains

IMG_3026IMG_3027